Tuperware, Foreverliving, Herbalife, ou encore Avon… Toutes ces sociétés fonctionnent sur ce que l’on appele le MLM. De quoi s’agit-il, et est-ce licite islamiquement parlant ? Décryptage.

Qu’est-ce que le MLM (ou la vente en réseau) ?

MLM est l’abréviation de l’anglais: multi level marketing, et traduit par vente multi niveaux ou marketing à paliers multiples, vente en réseau par cooptation, vente par réseau coopté(V.R.C.), ou encore marketing de réseau,.. En clair, le MLM est une structure de réseau de vente dans laquelle les revendeurs (appelés aussi distributeurs) vendent non seulement les produits/services de la société mais ont aussi la possibilité parrainer de nouveaux vendeurs, et ainsi être rémunérés par une commission évaluée en pourcentage sur les ventes des recrues.

Le MLM est né aux Etats-Unis vers le milieu du vingtième siècle, et est devenu populaire avec les marques du type Tuperware et Amway vers la fin des années 50.

Quel est le principe du MLM ?

Le marketing multi niveaux est utilise la technique de marketing direct (vente directe au consommateur) qui vise à diminuer le nombre d’intermédiaires entre le producteur du produit/service et le consommateur final. De plus, étant donné les dépenses importantes que suppose le marketing dans les médias classiques, le marketing de réseau est une solution ingénieuse pour diminuer les dépenses et rémunérer les revendeurs, ce qui les motive à s’investir plus dans l’expansion et la loyauté qu’ils ont envers la marque.

La vente multi niveaux élimine également les coûts liés au recrutement et à la formation mais aussi les dépenses de publicité en lui substituant le bouche-à-oreille « forcé » en quelques sortes.

Le MLM est-il assimilable à de la vente pyramidale ?

Beaucoup de personnes assimilent le MLM à de la vente pyramidale. Mais est-ce réellement le cas ?

Il n’y a pas de réponse unanime à se sujet, car tout dépend du système utilisé par la société de MLM.

La vente pyramidale se caractérise par le fait qu’aucun produit ou service n’est à vendre, et que les personnes en haut de la pyramide gagnent la majorité de l’argent, et que ceux qui sont en bas de la pyramide perdent leur mise. C’est souvent une arnaque « déguisée ».

Or, sur certains types de rémunération en MLM (notamment le système binaire), il est tout à fait possible qu’une personne en bas du réseau de distribution gagne plus qu’une la personne au niveau supérieur (Notons tout de même que cela est plutôt rare, mais existe, contrairement au système pyramidal).

De plus, le marketing réseau tel qu’il est réglementé en France fixe un nombre de niveaux maximum au delà desquels les il n’est plus possible de toucher de commissions, ce qui régule donc l’activité et ne permets pas une « rémunération sans limite ».

Le MLM (ou le marketing et vente en réseau) est-il licite en islam ?

La majorité des théologiens contemporains en islam voient l’interdiction du MLM (ou du marketing et de la vente en réseau) dans la jurisprudence islamique et cela pour plusieurs raisons :

-> L’incertitude (ou l’aléa excessif) que comprend cette pratique.

-> Il y a également un problème d’un point de vue de la transparence, et le MLM est souvent assimilé à de la tromperie que de la vente réelle de produits. Cela, car les distributeurs et ceux à qui ce poste est proposé sont surtout motivés par les gains potentiels, et rarement par le produit vendu.

-> Souvent les produits/services ne sont utilisées que comme « prétexte » pour soustraire l’argent des autres, ce qui est donc plus proche de la tromperie et d’une vente factice qu’une réelle activité économique.

 

Un MLM compatible avec l’islam ?

Afin que le MLM soit licite en islam, certains théologiens ont énoncé des conditions, que je me suis permis de rassembler ici :

Premièrement : que la personne qui souhaite devenir distributeur ne soit pas obligé d’acheter le produit ou le service qu’elle souhaite distribuer

Deuxièmement : que le produit ou service vendu le soit à sa juste valeur, et que l’on n’exagère pas sur son prix de vente

Troisièment: Que le distributeur ne soit pas obligé de payer des frais d’adhésion afin qu’il puisse devenir distributeur

Quatrièment : Que le marketing soit exempt de tromperie

Cinquièmement : Que le produit/service apporte une valeur ajoutée et qu’il soit voulu par les partis (une réelle utilité et pas utilisé comme prétexte pour conclure un acte de vente)

Et de manière générale, toutes ces conditions ne sont actuellement, réunies dans quasiment aucune des sociétés de MLM.

Il incombe donc au musulman de s’en éloigner, et de chercher d’autres sources de revenus sur lesquels il n’y a pas l’ombre d’un doute, conformément au hadith :

« Certes, ce qui est permis – halal – est évident, et ce qui est défendu – harâm – est évident aussi. Mais, entre l’un et l’autre, il y a bien des choses équivoques, que la plupart des gens ne savent pas distinguer. Qui se garde de l’équivoque purifie sa foi et son honneur, mais celui qui y tombe, tombe dans ce qui est défendu : il est semblable au pâtre qui mène ses troupeaux aux alentours d’un territoire gardé, et alors, bien vite il y fera paître. Chaque roi ne possède-t-il pas un territoire gardé ? Le champ gardé d’Allah, ce sont les choses défendues. En vérité, il y a dans le corps humain un morceau de chair qui, en bon état, permet au corps tout entier de prospérer et qui, en mauvais état, le corrompt en entier, c’est le coeur ».

Rapporté par Al Boukhari et Mouslim

Et Allah est Le Plus Savant.

Références et sources utiles :

Crédit photo : Freepix