Comment calculer la zakat sur les marchandises (fonds de commerce) ?

Zakat fonds de commerce

En islam, lorsqu’on est entrepreneur, la zakat sur les fonds de commerce est obligatoire. Tour d’horizon pour voir de quoi il s’agit et comment la calculer…

Tout d’abord, il s’agit d’une forme de Zakat. Il y a donc forcément des conditions en commun à savoir :

 

  • Etre en possession du seuil imposable. (nous nous basons  sur l’argent pour la plupart des biens)
  • Que cet argent ne descende pas en dessous du seuil obligatoire (نصاب) pendant un an hégirien.Pour cela, je vous invite à lire cet article sur la zakat pour voir de quoi il s’agit.

S’ajoute à ces conditions communes, le fait que l’intention et le but de ces marchandises est d’être vendu, et/ou exposé à la vente.
Cette Zakat est obligatoire sur ce qui est exposé à la vente chaque année, à savoir, les marchandises. (Et non les matériaux, outils, ou immeubles : attention, sauf s’ils sont destinés à la vente).

Le taux d’imposition est de 2,5 % seulement.

Si vous êtes commerçant, vous avez forcément un outil pour gérer vos stocks, ou faites un inventaire au minimum une fois dans l’année pour savoir ce qui a été vendu de ce qui ne l’a pas été.

Donc, pour cacluler la zakat sur les marchandises, on se fie aux stocks à la fin de chaque année.

Zakat des fonds de commerce : exemple de calcul concret

Exemple : Je suis concessionnaire. Au mois de Ramadan , j’ai 50 voitures en ma possession dont le but n’est autre que la vente. Au mois de ramadan du mois suivant, 20 voitures ont été vendues, et  je n’en ai plus que 30. La valeur marchande de ces voitures restantes (les 30, pas les 50) est de 42 000 Euros. Je donne donc 2.5% de ces 42000 (42000/40= 1050 Euros).

zakat-fonds-de-commerceS’ajoute à cela le liquide (à savoir l’argent liquide que j’ai pu gagner des autres voiture vendues, à condition que cet argent est toujours en ma possession) ainsi que les dettes que les clients ont envers le commerce.

Mais ce liquide là, cette fois-ci ne sera pas appelé Zakat ou aumône des fonds des commerces, mais bien zakat el maal, car il s’agit de l’argent et non pas de marchandises. (Rappelez vous ce que je disais en début d’article.) Et en islam, l’argent ne peut pas être vendu, et ne constitue pas une marchandise en soit, contrairement à la conception capitaliste, qui, elle considère l’argent comme marchandise en autorisant les prêts à intérêts…

J’espère que nous aurions la possibilité de voir cela en détail dans des articles à venir ان شاء الله تعالى.

Des questions ? Les commentaires à la fin de cet article sont là pour ça.